Les femmes de l’an Pépin

Je viens de recevoir une information sur une réunion de femmes entrepreneuse, toujours trop contente de me dire , chouette des consoeurs ! je lis le déroulement de cet évènement

* un Speed Business Meeting : en 1heure rencontrez plus de 27 professionnelles jusque là çà va ….

* un Dîner networking : concrétisez vos échanges et opportunités d’affaires. Parfait

* une «Surprise» : un tirage au sort pour bénéficier

      • D’un conseil Feng Shui pro
      • D’une séance d’Aromathérapie
      • D’une séance de Coaching pro

 Sérieusement …
Hormis le coaching qui propose  de la PNL et avec tout le respect que je dois aux deux autres personnes, en quoi le feng shui, dont je suis fan, et l’aromathérapie vont permettre de s’armer pour le monde de l’entreprise … En quoi, de manière rationnelle, l’aromathérapie va m’apprendre que je dois faire ma Dads-U, ma campagne marketing, ma prospection …. bref comment gérer ma petite entreprise.

Et ne me parlez pas de bien être et tout le tintouim, quand on ce lance dans le monde de entrepreneuriat , vos jours et vos nuits sont là dedans, vous pouvez cumuler jusqu’à  100 heures de travail par semaine pour votre boite.

J’ai juste l’impression que les femmes ne prennnent pas conscience de l’envergure qu’elles peuvent prendre, juste l’impression que les associations type femme de l’an pépinlebref …Et bien nous voient évoluer dans des métiers de popote et de travaux d’aiguilles …

Admettons et restons dans les travaux d’aiguilles … En quoi cela va m’initier à la préparation d’un salon, en quoi cela va m’aider à mieux comprendre la gestion …. En quoi cela va m’aider à bien définir le besoin du client, préparer un contrôle d’URSSAF ou un contrôle fiscal …. Quel logiciel choisir pour les factures ….

Quand on monte une boite on a besoin d’outils qui nous facilitent la vie.

Mesdames sortez des clichés, quand je vois dans ces « réunions » une dame vous expliquez la réussite de son association de tricot qui occupe bien ses copines , je me demande dans quel monde on vit, par contre quand j’entends qu’une jeune femme a créer un réseau de tricoteuses et que cela a redonné du travail à des femmes là j’applaudis …

Parlez moi d’une femme qui monte un crèche privée, parlez moi d’une femme qui créer une boite de ménage … Comment elles ont eu l’idée, comment elles en sont arrivées là, comment elles gèrent leur quotidien…

Et je ne parle pas du manque de représentativité des femmes ayant mis les pieds dans le monde technique, de l’armée, de la police, de la magistrature …

Publicités

3 commentaires sur “Les femmes de l’an Pépin

  1. Alors là, je dis chapeau ! Enfin une femme qui pense comme moi ! Je croyais que mon côté « homme » avait pris le dessus et que j’en avais perdu ma féminité mais quand je me regarde dans la classe, non, je suis rassurée ! C’est pour cela que j’ai fini par ne plus aller aux réunions de « femmes » entrepreneures. Parler « comment gérer les enfants avec ma profession » « le petit dernier est toujours dans mes pattes comment faire ? ». J’en avais assez. Alors ne croyez pas que j’en ai oublié le rôle de mère. Avec 3 loustics, je serais capable de vous dire à quel point il est dur d’être une femme entrepreneure mais le perso reste perso et le professionnel reste pro. Vous penseriez parler du caca mou de votre petit dernier en pleine réunion briefing ? NON
    Arrêtons mesdames de rester dans les clichés de contes de fée et assumons nos multiples casquettes (ce que l’on peut nous envier car être multitâches n’est pas donner à tout le monde) mais sachons scinder chaque univers pour nous montrer professionnel et à la hauteur des carrières que nous pourrions endosser sans avoir peur de perdre la face. Merci Corinne. Battons nous pour prouver à ces femmes qu’elles valent mieux

    1. Comme je suis d’accord avec toi … Je comprends que les enfants soient un élément clé mais comme une maman salariée un mère de famille qui a son entreprise doit s’organiser pour cet aspect.
      Ce que nous attendons de ces réunions ce sont des conseils, des avis, des idées et aussi des mentors …

  2. Bonjour et Bravo pour ces textes
    Pour ma part, après une vie professionnelle bien remplie , j’ai replongé et crée « ma petite entreprise  » à 68 ans !!!
    Bien sûr je rame mais je rencontre des gens super, je bosse, je déprime, je me relève et je suis finalement :heureuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s